La méthode complète pour faire un audit de son temps

Auditer son temps permet d'avoir du recul sur la façon dont on utilise notre temps.
Photo by Luke Chesser on Unsplash

Dans la liste des choses que tout le monde a pensé au moins une fois il y a “j’aimerais que les journées soient plus longues”. C’est universel. A égalité avec “elle est vraiment pas terrible la fin de Game of Thrones”.

Nous savons que notre temps est une de nos ressources les plus précieuses, si ce n’est la plus précieuse. La vie est courte. Et rapide. Mon cœur saigne chaque fois que j’apprends que le premier épisode de Bob l’Eponge a été diffusé il y a maintenant 23 ans. Ou que cela fait 15 ans que j’ai mon BAC et mon permis de conduire. Bordel…

Le temps file à toute allure avec cette impression permanente qu’il nous coule entre les doigts comme de l’eau. On aimerait le retenir à pleine mains mais tout ce qu’il nous reste ce sont des gouttes d’eau.

Le 11 mars 1984, sur le plateau de l’émission Sept sur Sept, Serge Gainsbourg fait à nouveau scandale. En plein direct sur TF1 il brûle un billet de 500 francs. Pour beaucoup c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Gaspiller autant d’argent aussi inutilement, c’est honteux. Pourtant est-ce que ce n’est pas plus scandaleux de gaspiller son temps inutilement ?

Serge Gainsbourg sur le plateau de l'émission 7 sur 7 le 11 mars 1984.
Est-ce que gaspiller son argent est pire que gaspiller son temps ?

L’avantage de l’argent c’est qu’on peut le fabriquer. Un billet de banque en vaut un autre. On critique beaucoup les gens qui gaspillent leur argent dans des bêtises. Mais on évoque rarement toutes les personnes qui gaspillent leur temps. Scroller des heures sur les réseaux sociaux ce n’est pas gratuit. On le paye de notre temps.

Le temps est une ressource plus rare et surtout limitée que l’argent. Riches ou pauvres, nous avons tous une limite de temps à utiliser intelligemment. Le vrai scandale finalement c’est peut-être de gaspiller son temps. D’ailleurs si on cherche à gagner plus d’argent, si on souhaite devenir riche, c’est aussi pour avoir plus de temps. On veut de l’argent pour s’acheter du temps.

En 49 après J.C, Sénèque mettait déjà en garde contre la rareté du temps. En introduction de son essai De la brièveté de la vie il écrit “la vie n’est pas courte, c’est nous qui la gaspillons.” C’est même un des paradoxes du temps : il est à la fois limité mais abondant. Malgré sa rareté on a largement tout le temps nécessaire pour réaliser les choses les plus importantes dans nos vies. Malheureusement on le gaspille.

Le fait que le temps soit une ressource invisible y est pour quelque chose. Loin des yeux loin du cœur il parait. Il est plus simple de dépenser sans compter ce qu’on ne voit pas diminuer sous nos yeux. De la même façon qu’on dépense plus lorsqu’on paye par carte que lorsqu’on a de la monnaie en poche qu’on voit disparaître à chaque achat.

Faire un audit de son temps c’est donc un bon moyen, non seulement de visualiser son temps, mais aussi de constater dans quoi on investit son temps. On est toujours surpris lorsqu’on réalise qu’on passe plus ou moins de temps qu’on l’imaginait sur telle ou telle activité. Parfois même traumatisé (jetez un œil aux statistiques de votre téléphone qui indiquent combien de temps vous passez sur les réseaux… vous risquez d’avoir des suées).

Sommaire

Est-ce qu’on doit le faire tous les jours ?

Premièrement je tiens à vous rassurer : non vous n’allez pas être obligé de suivre votre temps à la loupe tous les jours. Ce n’est pas utile. L’idée consiste simplement à surveiller votre temps seulement pendant la durée de votre audit. Celui-ci peut durer une semaine, deux semaines ou un mois, mais rarement plus.

Une semaine c’est le minimum. Cela vous permettra de dégager des résultats suffisamment représentatifs d’une semaine type. Deux semaine est l’idéal. Ces deux semaines d’audit permettent de confirmer les résultats de la semaine précédente et d’avoir des données bien plus précises. Au delà c’est inutile.

Déjà parce que vous le verrez, c’est épuisant de traquer son temps à la minute près. Difficile voire impossible de tenir ce rythme pendant un mois. Pendant deux semaines c’est largement jouable. Plus et ça risque de vous gonfler légèrement. Ensuite parce que, bah, ça ne sert pas à grand chose finalement. En deux, voire une semaine, vous aurez toutes les données nécessaires pour prendre suffisamment de recul sur votre utilisation du temps.

Qui doit faire un audit de son temps ?

Comme nous subissons tous la dictature du temps, nous devrions tous au moins une fois faire un audit de la façon dont on l’utilise. Que l’on soit étudiant ou travailleur, chef d’entreprise ou salarié, débordé ou non. Nous avons un rapport au temps qui est légèrement faussé. On est incapable de dire combien de temps on passe sur telle ou telle activité quotidienne.

Vous pensez passer une heure par jour à vous occuper de la vaisselle, mais un rapide audit pourrait révéler qu’en réalité vous y accorder seulement 10 minutes par jour. Vous pensez travailler seulement 7 heures par jour, mais une analyse plus précise pourrait indiquer un chiffre beaucoup plus élevé… ou plus faible.

Savoir ce que l’on fait de son temps c’est savoir ce que l’on fait de sa vie. Et ça concerne tout le monde.

Comment on fait ?

C’est là où ça devient marrant.

La première chose consiste à réaliser votre audit pendant une semaine type. Vous n’allez pas auditer votre temps pendant une semaine “anormale” où vous avez une surcharge de travail. Ne faites pas ça non plus pendant vos vacances. Ca risquerait de fausser le résultat.

Ce qu’on veut c’est une semaine de travail “ordinaire”. Une semaine type dans votre vie. Idéalement deux semaines consécutives. Mais si vous ne pouvez pas faire ça pendant deux semaines, je vous rassure, une semaine c’est largement suffisant. Tout dépend d’à quel point vous souhaitez pousser l’expérience ou non.

Une fois votre semaine type choisit, vous allez créer un tableau comme celui ci-dessous. Vous pouvez faire ça sur papier, dans un carnet, via Notion ou Excell ça ne change pas grande. Vous avez le choix des armes.

Votre tableau doit comporter cinq colonnes.

Une première colonne pour l’ensemble des activités de votre semaine. Une autre pour l’estimation du temps par semaine que vous passez sur chaque activité. La troisième colonne est là pour noter le temps idéal par semaine que vous aimeriez passer sur chaque activité. Enfin dans la quatrième vous noterez grâce à votre audit le temps réellement passé sur chaque tâche

ActivitésEstimationIdéalRéel

Par exemple, j’estime au total passer environ 2h par jour le nez sur mon téléphone. Mais idéalement j’aimerai n’y accorder que 1h de mon temps. Si je reporte ça sur la semaine complète, 2h par jour ça me donne environ 14h par semaine sur mon téléphone (déjà c’est pas les mêmes chiffres et ça pique un peu).

ActivitésEstimationIdéalRéel
Téléphone14h7h

Sachez que vous pouvez noter le temps accordé à chaque activité en heure ou en pourcentage. Comme une semaine correspond à 168h, finalement 14h par semaine correspond à 8% de mon temps. Vous pouvez choisir d’estimer votre temps en heure ou en pourcentage, voire les deux. Il suffit de rajouter les colonnes nécessaires (une colonne heure et une colonne pourcentage pour chaque).

A choisir je préfère néanmoins visualiser mon temps en heure. Je trouve ça beaucoup plus parlant que de simple pourcentages. Me dire que je passe potentiellement 14h par semaine sur mon téléphone c’est un chouia plus traumatisant (et donc efficace) que seulement 8% de mon temps par semaine.

Pour ce qui est des catégories et différentes activités, combien devez-vous en créer ? Autant que vous le souhaitez. Commencez par lister les différentes catégories de choses que vous faites dans votre journée. Par exemple vous allez trouver :

  • Dormir
  • Cuisiner
  • Manger
  • Travailler
  • Faire du sport
  • Jouer
  • Etc

Vous pouvez être aussi précis que vous le souhaitez. Je vais prendre l’exemple de la cuisine et du repas. Vous pouvez créer deux catégories distinctes. Une catégorie pour le fait de cuisiner, une autre pour le fait de manger. Ou alors vous vous contentez d’une seule catégorie, “Manger” dans laquelle vous prenez en compte le temps de préparation de votre repas ainsi que le temps passé à l’ingurgiter. Tout dépend d’à quel point vous souhaitez être précis et détaillé sur l’audit de votre temps.

Après ça vous n’avez plus qu’à remplir votre tableau tous les jours jusqu’à la fin de votre audit. Pour vous faciliter la vie, je vous invite à utiliser l’application Toggl. C’est une application qui permet de traquer automatiquement votre temps. Il vous suffit de rentrer les différentes catégories, lancer un minuteur lorsque vous commencez une tâche et hop, Toggl s’occupe du reste. Même des stats (faites attention à bien arrêter le chrono une fois l’activité terminée, autrement vous risquez d’avoir des surprises). Notez ensuite les résultats dans votre colonne réel.

Comment l’analyser ?

Votre période d’audit vient de se terminer. Votre tableau est remplie. Que faire ensuite ? Vous pouvez déjà vous amuser à comparer les chiffres inscrits dans votre colonne Réel, le temps que vous accordez réellement à telle ou telle activité dans la semaine, avec l’estimation que vous en faisiez en début d’audit, mais aussi avec vos attentes. Le résultat de cette comparaison donnera naissance à une nouvelle colonne : votre nouvel idéal.

Prenons l’exemple de mon utilisation du téléphone.

Admettons que mon audit révèle que je passe 24h par semaine le nez collé à mon téléphone ! L’horreur. C’est bien pire que mon estimation initiale. Là plusieurs choix s’offrent à moi.

Je peux décider que mon nouvel objectif, mon nouvel idéal, sera de réussir à passer sous la barre des 15h.

ActivitésEstimationIdéalRéelNouvel idéal
Téléphone14h7h24h15h

Ou alors je peux maintenir ma décision et décider que non, mon objectif est toujours de ne pas être plus de 7h par semaine sur mon téléphone.

ActivitésEstimationIdéalRéelNouvel idéal
Téléphone14h7h24h7h

Dans tous les cas, votre nouvel idéal sera le fruit de votre comparaison entre votre estimation initiale et le temps réel que vous accordez à tout ce que vous faites dans votre journée.

Et après ?

Plus tôt j’expliquais que si on veut plus d’argent c’est pour s’acheter du temps. Celui des autres en l’occurrence. En gros plus on est riche, plus on a de temps. Mais devenir riche c’est long et compliqué. En revanche apprendre à gérer son temps c’est accessible et à la porté de tous.

Apprendre à gérer son temps c’est probablement une des compétences les plus simples à maîtriser mais aussi les plus utiles. Parce que ce que nous faisons de notre temps c’est ce que nous faisons de notre vie. Apprendre à gérer son temps c’est apprendre à gérer sa vie.

En résumé

  • On créé un tableau avec cinq colonnes : activités, estimation, idéal, réel, nouvel idéal.
  • On commence par remplir les colonnes estimation et idéal.
  • On remplit la colonne réel en surveillant son temps pendant une ou deux semaines.
  • On compare les résultats de la colonne réel avec celles de idéal et estimation pour remplir la colonne nouvel idéal.

Envie d’apprendre à gérer votre temps ?

Jusqu’au 23 octobre à 20h vous avez la possibilité d’acheter 10 formations pour le prix d’une seule ! Dix formations complètes pour devenir plus serein au quotidien et trouver un équilibre pro et perso simplement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :